Lire à Saint-Étienne est une association de promotion du livre et de la lecture.

L'agenda
Émission le vendredi 15 mars à 18h
Yves Peycelon
pour l'ouvrage "Badoit, une histoire pétillante",
à Saint-Galmier
Visite de la source Badoit.
Jeux mathématiques et logiques le samedi 16 mars à 17h30
Remise des prix
,
au Lycée Claude Fauriel.
Spectacle "Tour de Babel" le lundi 18 mars à 20h
Dans le cadre du "Printemps des poètes"
,
à l'Usine (ancienne Comédie) rue de la Barre.
Émission le vendredi 22 mars à 15h
Sandra Cohen et Witold Koleda
pour leur ouvrage "Saint-Étienne à nulle autre pareille",
à la Librairie de Paris
Émission le vendredi 29 mars à 18h
André Buffard
pour son ouvrage "Le jeu de la défense",
au Musée d'Art Moderne, rue Fernand Léger Saint-Priest-en-Jarez
• Après l'émission, dîner en l'honneur de maître Buffard, organisé par le Rotary Doyen et Lire à Saint-Étienne.
• Campus Tréfilerie : Bât. M, 35 rue du 11 novembre Saint-Étienne
• Musée d'Art et d'Industrie : 2 place Louis Comte Saint-Étienne
• Pôle des Services : 12 rue Dr Calmette Roche la Molière
• Librairie de Paris : 6 rue Michel Rondet Saint-Étienne

Gérard Georges, "Lucie Lumière" (Presses de la Cité)

Serge Granjon, "1870-1871, de fureur et de sang. La Commune à Saint-Étienne" (Éditions Osmose)

Nicole Verney-Carron, "Le secret d'Adélaïde" (Coup de cour du Prix Fauriel 2018) (City Édition)

Gaëlle Nohant, "Légende d'un dormeur éveillé" (Éditions Héloïse d'Ormesson)

Édouard Piolet, "Le cour en vadrouille" (C.A.P.U.C.I.N.E.)

Christine et Pascal Chambon, "La Loire insolite et secrète" (Éditions Sutton)

Valérie de Changy, "Fils de Rabelais" (Éditions De Borée)

Philippe Peyron, "Le bonheur en bas de chez moi" (Éditions Pierre Philippe)

Yves Bichet, "Trois enfants du tumulte" (Mercure de France)

Bernard Robin, "Histoires drôles et/ou insolites" (Autoédition)

Hélène Legrais, "Le bal des poupées" (Calmann-Lévy)

Roger Royer, "L'auberge de l'Eventre-Loup" (Éditions De Borée)

Christian Faure, "Mai 68. L'éruption postmoderne" (L'Harmattan)

Franck Garde, "Les aigles de l'Empire" (Éditions Anfortas)

Suzanne Vengeon, "Dans les pas de l'architecte Auguste Bossu (1889-1946)" (C.A.P.U.C.I.N.E.)

François-Guillaume Lorrain, "Vous êtes de la famille ?" (Flammarion)

Yves Peycelon, "Badoit, une histoire pétillante" (Les Éditions du Mécène)

Sandra Cohen et Witold Koleda, "Saint-Étienne à nulle autre pareille" (Cohen & Cohen)

André Buffard, "Le jeu de la défense" (Plon)

Pour tous renseignements,
contactez le 04 77 25 09 64
Programme des vendredis littéraires


Vendredi 4 janvierÀ plus d'un titre

Gérard Georges
" Lucie Lumière "
(Presses de la Cité)

Chez les Collange, Lucie est la pièce rapportée, une enfant de l'Assistance publique. Juste tolérée, elle a peu à partager avec sa famille d'adoption. Au village, à la ferme, partout on dit qu'elle a le diable aux trousses. Du haut de ses douze ans, Lucie a une révélation : elle sera écrivain… En cette année 1963, dans son village d'Auvergne, pour Lucie, la vie ne fait que commencer.


Carte blanche


Serge Granjon
" 1870-1871, de fureur et de sang. La Commune à Saint-Étienne "
(Éditions Osmose)

Mois après mois, jour après jour, d'un rebondissement à l'autre, ce livre présente tous les éléments marquants qui ont jalonné une période décisive : la tragédie de 1870-1871. La Commune de Saint-Étienne en conserverait son nom gravé… au fronton de l'Histoire. L'historien Emile Mâle se souviendrait ainsi de ses impressions d'enfant, à Monthieu. Et alors qu'il allait sur ses neuf ans, il eut comme un cri d'effroi : "J'aperçus le drapeau rouge flotter sur l'Hôtel de ville…". La verte antichambre de ses jeunes années venait de lui révéler des lendemains de révolte, de fièvre et de fureur.


haut

Vendredi 11 janvierÀ plus d'un titre

Nicole Verney-Carron
" Le secret d'Adélaïde "
 (Coup de cœur du Prix Fauriel 2018) (City Édition)

À Saint-Étienne, fin XIXe siècle, un « maître des forges » décède, laissant autant de questions que de secrets. Comment peut-il être ruiné alors que toute la ville le croyait au sommet de la réussite ? Pourquoi a-t-il voulu faire interner son épouse Adélaïde ? Le docteur Petrowski remonte dans le passé d'Adélaïde. De son enfance aristocratique à son mariage arrangé, elle n'a jamais eu l'existence dont elle rêvait. Jusqu'au jour où un amour interdit lui a redonné le goût de la vie, passion aux conséquences dévastatrices.


haut

Vendredi 18 janvierÀ plus d'un titre

Gaëlle Nohant
" Légende d'un dormeur éveillé "
(Éditions Héloïse d'Ormesson)

Robert Desnos a vécu mille vies - écrivain, critique de cinéma, chroniqueur radio, résistant de la première heure. On suit le poète, des Halles à Montparnasse, avec des détours par Cuba ou à Belle-Ile. On s'assoit aux terrasses des cafés en compagnie d'Éluard ou de García Lorca, on danse des nuits entières au Bal nègre. Le livre ressuscite cette époque, des années folles à l'Occupation, et accompagne Desnos jusqu'au bout du voyage, au camp de Theresienstadt.


Carte blanche


Édouard Piolet
" Le cœur en vadrouille "
(C.A.P.U.C.I.N.E.)

Enfance dans le Saint-Étienne de l'après-guerre, tout jeune au boulot pour aider sa famille, puis la guerre d'Algérie. Et puis plus tard Édouard découvre la musique, la poésie, la chanson. Il écrit, participe à des récitals et des spectacles, en particulier avec CAPUCINE, un collectif d'artistes stéphanois. Il nous partage son itinéraire, raconté avec drôlerie et émotion.


haut

Vendredi 25 janvierÀ plus d'un titre

Christine et Pascal Chambon
" La Loire insolite et secrète "
(Éditions Sutton)

Il y a deux sortes de trésors. Ceux après lesquels on part en chasse dans l'espoir d'une trouvaille inattendue et spectaculaire. Et, plus modestement, ceux que nous ne soupçonnons pas car ils font partie de notre environnement familier. Ceux-là ne nécessitent pas de moyens extraordinaires pour être mis au jour, ils ont l'avantage de se prêter facilement aux investigations. Ces curiosités, souvent ignorées, ne manquent pas dans patrimoine ligérien.


haut

Vendredi 01 févrierÀ plus d'un titre

Valérie de Changy
" Fils de Rabelais "
(Éditions De Borée)

Justus, fils de Rabelais ? Pas vraiment, simple fils spirituel, ce jeune moinillon, tout heureux de travailler chez François Rabelais à La Devinière. L'action se déroule au moment où Rabelais a déjà publié Gargantua et Pantagruel et où les idées humanistes sont vivement combattues par les bien-pensants qui considèrent ces idées nouvelles comme hérétiques. Cette époque n'est pas sans ressemblance avec la nôtre où l'intégrisme fait, hélas, des progrès.


Carte blanche


Philippe Peyron
" Le bonheur en bas de chez moi "
(Éditions Pierre Philippe)

Je m'appelle Pierre, j'ai trente-quatre ans, toute la journée je mets des croquettes pour chien en rayon. J'observe mes semblables, parle peu et opte pour la solitude, mais une nouvelle employée dans le magasin éveille en moi d'étranges sentiments. J'ai toujours pensé que si je faisais le bien, je serais oublié par le mal comme s'il existait deux mondes bien distincts avec récompenses et mérites selon nos choix. Je me trompais, les derniers jours ont bousculé mon petit monde, pire… je viens d'apprendre qu'il ne me reste plus qu'un mois à vivre.


haut

Vendredi 08 févrierÀ plus d'un titre

Yves Bichet
" Trois enfants du tumulte "
(Mercure de France)

Mai 1968. La révolte gronde partout en France. Notamment à Lyon où se tient une grande manifestation qui va mal tourner. Au moment où le cortège des étudiants tente de rejoindre celui des ouvriers en grève, un camion fonce sur les forces de l'ordre et percute le commissaire Lacroix, qui mourra à l'hôpital. C'est le premier mort de mai 68. Pour Mila et Théo, venus manifester ce jour-là, c'est le début d'une autre histoire…


Image non disponible
Carte blanche


Bernard Robin
" Histoires drôles et/ou insolites "
(Autoédition)


haut

Vendredi 15 févrierÀ plus d'un titre

Hélène Legrais
" Le bal des poupées "
(Calmann-Lévy)

Fin des années soixante, dans l'usine de poupées Bella, il existe une fosse où l'on jette les poupées ratées, mises au rebut avant d'être recyclées. L'endroit attire des maraudeurs. Il y a Sylvie, une gamine défigurée après un accident, Michel, un garçon que l'on traite de fille manquée, Patrick qui se prend pour un guerrier inca, Éliane, une vieille fille esseulée, sœur Eulalie qui collecte des jouets pour l'Afrique… tout un petit monde pour qui les poupées bonnes à jeter sont un trésor.


Carte blanche


Roger Royer
" L'auberge de l'Éventre-Loup "
(Éditions De Borée)

Au sortir de l'Occupation, le village de Vlaniac vit une période trouble entre une guerre pas encore terminée et une paix qui n'ose pas encore dire son nom. Jeff Sagnal, le propriétaire de l'Auberge de l'Eventre-Loup, un établissement isolé et rustique, aime à cultiver son apparence sauvage et solitaire. Contre toute attente, une nouvelle clientèle va pourtant défiler à l'auberge : une "espionne" franco-russe, une Parisienne cultivée et énergique accompagnée de sa sœur fantasque, puis une bande de zazous en quête de sensations fortes. Autant de personnalités insolites qui vont attendrir le cœur de l'aubergiste au point de bouleverser son quotidien…


haut

Vendredi 22 févrierÀ plus d'un titre

Christian Faure
" Mai 68 : l'éruption postmoderne "
(L'Harmattan)

Mai 68 : une révolte étudiante contre une société conservatrice ? Les courants révolutionnaires de mai 68 ont ouvert la voie à des innovations en rupture avec les canons de la modernité, permettant à la « génération 68 » d'accéder au pouvoir et de créer une nouvelle étape : la postmodernité. Étudiant les idées d'alors et l'état de la France aujourd'hui, l'auteur pointe les contradictions et les impasses où la postmodernité a mené la France et l'Occident.


Carte blanche


Franck Garde
" Les aigles de l'Empire "
(Éditions Anfortas)

Quel est le destin des hommes quand il ne leur reste plus que l'Honneur ? Ce soir du 5 septembre 1792, au château de Reivori, il devait être question des fiançailles entre Marc-Aurèle d'Eynac et Aurore Bouchard, fille du député de la toute nouvelle Convention. Au lieu de cela, les soldats de la Garde nationale viennent arrêter le comte et sa famille. Les rouages d'une effroyable tragédie s'enclenchent alors. Dans la fureur d'un monde qui s'écroule, un ennemi sans visage oeuvre à la perte du jeune Marc-Aurèle. Entre les vies fauchées et les amitiés naissantes, celui-ci devra trahir sa nature profonde pour honorer un serment de vengeance. Les proies se transforment peu à peu en chasseurs. Leur piste les portera bientôt sur les chemins de l'Histoire. Ceux où soufflent l'héroïsme, la souffrance et la gloire.


haut

Vendredi 1er marsÀ plus d'un titre

Suzanne Vengeon
" Dans les pas de l'architecte Auguste Bossu (1889-1946) "
(C.A.P.U.C.I.N.E.)

Suzanne Vengeon se remet dans les pas de son grand-oncle et suit étape par étape son parcours architectural et son combat pour la copropriété, dont le rôle est essentiel dans l'évolution du modernisme. Elle analyse les archives et études spécifiques et dévoile ses archives familiales.


haut

Vendredi 8 marsÀ plus d'un titre

François-Guillaume Lorrain
" Vous êtes de la famille ? "
(Flammarion)

Il connaît le quartier comme sa poche, mais cette plaque commémorative près de la Sorbonne, il ne l'avait jamais remarquée. « Ici est tombé sous les balles allemandes Jean Kopitovitch patriote yougoslave le 11 mars 1943. » Quelle histoire se cache derrière ces quelques mots? Depuis des archives jamais consultées jusqu'au Monténégro et en Macédoine, l'auteur enquête et part sur les traces d'une immigration serbe arrivée en France lors de la Première Guerre mondiale.


haut

Vendredi 15 marsÀ plus d'un titre

Yves Peycelon
" Badoit, une histoire pétillante "
(Les Éditions du Mécène)

Ce livre présente un homme aux intuitions et au destin exceptionnels : Auguste Saturnin Badoit et retrace les péripéties qui agitèrent sa succession. Il raconte l'histoire de Badoit jusqu'à la fin du XXe siècle. Il ancre la marque dans ses racines et son histoire, en mêlant l'image actuelle et l'image ancienne et retrace quelques-unes des grandes étapes d'une saga publicitaire où Badoit fut précurseur.


haut

Vendredi 22 marsÀ plus d'un titre

Sandra Cohen et Witold Koleda
" Saint-Étienne à nulle autre pareille "
(Cohen & Cohen)

Soixante écrivains et quatre photographes racontent la ville de Saint-Étienne, industrielle et créative, sous la forme d'un grand récit original. Les écrivains ont placé des mots sur des gestes, chuchoté des phrases sans trahir les silences et raconté des histoires à partir de visages, d'architectures ou de paysages cadrés par des artistes photographes. Un point commun à tous, le fait d'avoir séjourné en ville au moins à une reprise.


haut

Vendredi 29 marsÀ plus d'un titre

André Buffard
" Le jeu de la défense "
(Plon)

Une jeune magistrate est découverte battue à mort alors qu'elle venait rejoindre son amant. Ce dernier est rapidement soupçonné. Avocat connu, futur candidat à la mairie, il décide de confier sa défense à un pénaliste réputé, qui va tout tenter pour le faire acquitter. Un roman judiciaire au plus près de la réalité, qui dépeint avec précision la complexité des relations entre l'avocat et celui qu'il défend, et brosse un portrait sans concession de l'institution judiciaire et de la place des médias dans un dossier qui fait la une.